Consulter un psychothérapeute: pourquoi ?

« Consulter un psy », tout le monde y a pensé à un moment ou à un autre de sa vie. On y songe généralement quand on se retrouve face à un événement traumatisant, qu’il soit physique et/ou émotionnel ou à un problème de couple, professionnel, familial…

Les situations qui nous provoquent des peurs, des gênes ou un mal-être au quotidien ne manquent pas. Mais à quel moment faut-il s’adresser à un psy en thérapie de couple et pour quelles raisons?

 psy rn ligne

Consulter un psy: une décision difficile à prendre

Bien souvent, on est réticent à s’approcher d’un psychothérapeute, par peur du regard des autres.

On a toujours tendance à penser qu’une personne qui prend rendez-vous chez un psy est déséquilibrée ou atteinte de folie.

Par crainte d’être classé dans cette catégorie, on préfère s’abstenir et faire face à ses difficultés émotionnelles tout seul. Et pourtant, cette attitude ne fait qu’amplifier ces dernières et c’est souvent dans un état encore plus extrême que l’on se résigne enfin à consulter un psy.

Le bon moment d’une thérapie?

En réalité, chacun connaît ses limites. Généralement, on est bien conscient de ces situations que l’on est incapable d’affronter correctement. Il peut s’agir:

  • de la perte d’un emploi,
  • d’un divorce,
  • d’un décès,
  • d’une maladie,
  • et de tout autre bouleversement radical.

A la suite de tels événements, divers signes se manifestent et il ne faut surtout pas les négliger. Les symptômes sont nombreux mais ils ont un point commun: on a du mal à s’en débarrasser !

Les sensations ressenties sont multiples. Il peut s’agir:

  • d’une lassitude physique,
  • d’une hyperémotivité,
  • d’une sensation de fatigue,
  • d’une tristesse persistante,
  • de maux de tête,
  • de problèmes de sommeil…

 Lorsqu’on est mal  dans sa peau et dans sa tête et que toutes les tentatives pour « positiver  » ont échoué, il ne faut plus hésiter.

A ce stade, le patient n’est plus le seul concerné. En effet, en plus d’avoir le moral à zéro, cela se répercute sur l’entourage.

Malheureusement, certains proches s’éloignent ou alors on s’en éloigne et la situation ne fait qu’empirer.

En résumé, il ne faut pas attendre de se sentir très mal pour consulter un psychologue, ou d’etre aidé par un coach de vie (les compétences sont proches finalement ) et dans l’unique but de se sentir mieux soi-même. Votre bien-être vaut bien plus que l’opinion d’autrui.

 Docteur Leila Serrar est psy en thérapie de couple à Montréal, visitez son site: http://psychotherapeutemontreal.com/